Poésie

Il y a des poèmes à connaître et des poètes à ne jamais oublier. Quelques poèmes choisis :

Billets dans cette categorie

  • Félix Arvers - Mes heures perdues (Poésie)

    , par Webmaster

    Mes heures perdues Mon âme a son secret, ma vie a son mystère : Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j’ai dû le taire, Et celle qui l’a fait n’en a jamais rien su.
    Hélas ! j’aurai passé près d’elle inaperçu, Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire, Et j’aurai jusqu’au (...)

  • François Villon - La Ballade des pendus (Poésie)

    , par Webmaster

    La ballade des pendus
    Frères humains qui après nous vivez,
    N’ayez pas vos cœurs durcis à notre égard,
    Car si vous avez pitié de nous, pauvres,
    Dieu aura plus tôt miséricorde de vous.
    Vous nous voyez attachés ici, cinq, six :
    Quant à notre chair, que nous avons trop nourrie,
    Elle est depuis (...)

  • Vicor Hugo - Demain, dès l’aube.. (Poésie)

    , par Webmaster

    Demain, dès l’aube... Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends. J’irai par la forêt, j’irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
    Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre (...)

  • Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal - Spleen (Poésie)

    , par Webmaster

    Spleen Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l’horizon embrassant tout le cercle Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ; Quand la terre est changée (...)

  • Nicolas Boileau - L’Art Poétique, Chant 1 (extrait) (Poésie)

    , par Webmaster

    Il est certains esprits
    Il est certains esprits dont les sombres pensées Sont d’un nuage épais toujours embarrassées ; Le jour de la raison ne le saurait percer. Avant donc que d’écrire, apprenez à penser. Selon que notre idée est plus ou moins obscure, L’expression la suit, ou (...)